La plateforme

L’eau n’est pas une marchandise et nous devons garantir le droit d’accès à tous.

Elle est un élément nécessaire à la vie et à la santé de chacun, c’est un élément vital pour l’ensemble de l’environnement naturel, c’est un élément indispensable au fonctionnement des communautés humaines.  40% de la population mondiale souffre déjà de pénurie d’eau. 1,5 milliard d’êtres humains n’a toujours pas accès à l’eau potable, tandis que  2.5 milliards ne bénéficient d’aucun service d’assainissement.

Aujourd’hui, l’eau est gaspillée par des modes de production agricoles et industriels d’autant moins respectueux de la ressource qu’ils bénéficient de tarifs dérisoires. Des entreprises privées tirent des profits énormes de la gestion de l’eau au détriment des usagers, de la collectivité, de l’environnement et des populations des pays pauvres à qui les multinationales veulent imposer leur modèle de gestion.

Les consommateurs, les citoyens doivent pouvoir contrôler la gestion de l’eau. Seul un service public de l’eau et de l’assainissement géré directement par les collectivités locales et les usagers citoyens permettra d’atteindre cet objectif.

Le tarif de l’eau doit garantir son accès à chacun.

A Rennes la production et la diffusion de l’eau sont confiées par la Mairie à la multinationale Véolia. La gestion de l’eau  par cette entreprise privée échappe au contrôle de la collectivité. Des charges étrangères à l’eau sont facturées et entraînent une surfacturation. L’entretien élémentaire des réseaux n’a pas toujours été assuré et représente des risques pour la santé (canalisations en plomb). La gestion par une entreprise privée payée sur son volume d’activité favorise le gaspillage de l’eau potable car plus on consomme, plus Véolia gagne de l’argent.

Il est inacceptable que des entreprises multinationales et leurs actionnaires s’enrichissent au dépens des besoins vitaux des populations des pays défavorisés et des classes sociales les plus démunies chez nous.

Nos revendications :

  • l’eau payée à son juste prix accessible à tous à l’abri des spéculations financières
  • la transparence des coûts de l’eau
  • le contrôle par les citoyens de la gestion de l’eau
  • le respect des usagers et le refus de toute coupure de l’eau aux habitants ayant des difficultés à payer leurs factures
  • la protection de nos ressources d’eau et que les économies d’eau deviennent une priorité

Pour atteindre ces objectifs, il faut à Rennes la mise en régie de la gestion l’eau et la création d’une structure de contrôle associant les habitants, associations et syndicats.

Nous demandons un grand débat public permettant à tous les rennais et rennaises de se faire leur propre opinion et pour qu’ils puissent donner leur avis lors d’un référendum.